Cuisine

Tendance, livres, recettes, épiceries...

Mochi

Tout à la fois offrande, plat de fête ou dessert sucré

Le mochi, pâte de riz gluant, est incontournable pendant les fêtes du Nouvel An. À l’origine, le mochi constituait une offrande aux divinités. De nos jours, la tradition de l’offrande perdure sous la forme du kagami mochi (deux mochi ronds superposés), lequel fait partie de la décoration rituelle du passage de l’an, accompagnant le souhait d’une nouvelle année mubyo sokusai 無病息災 (sans maladie ni catastrophe).

 

En France, le mot « mochi » est le plus souvent utilisé pour désigner des gâteaux mous à la farine de riz gluant ou de la glace. De nombreux livres de recettes sont publiés et le nombre de pâtisseries spécialisées est en augmentation. Au Japon, en général, le mochi est acheté en petits morceaux (kirimochi), quand il n’est pas préparé à la maison dans le mortier traditionnel ou à la mijoteuse électrique.

 


Le plat phare du Nouvel An, appelé zouni, contient du mochi et est consommé partout au Japon. Il consiste principalement en un bouillon à base d’algues et de bonite, et assaisonné au shoyu ou au miso. D’autres ingrédients entrent dans sa composition selon la région : saumon à Hokkaido, légumes feuilles à Tokyo, tofu à Nara, huîtres à Hiroshima...

Outre le zouni, le mochi grillé est une autre préparation typique du mochi, assaisonné de shoyu et enveloppé d’algue nori ou de kinako (poudre de soja), ou encore fourré d’anko (pâte de haricot rouge).

 

Il existe aujourd’hui de nombreuses façons de consommer le mochi qui s’adaptent aux tendances culinaires. Ryoko Irie, spécialiste de cuisine japonaise, propose dans son livre The MOCHI recipe book (Ed. Narumido. En japonais) plus de 70 idées pour déguster le mochi. À l’apéritif, à tremper dans une sauce du genre guacamole, tzatziki, genovese, tomates séchées/fromage... En plat principal, cuisiné en curry, dans une soupe piquante ou grillé comme une pizza... Pour le dessert, servi avec du sésame, du potiron, des edamame sucrés... L’imagination n’a pas de limites !

En France, il est possible de se procurer des kirimochi dans les magasins d’alimentation japonaise comme Kioko et Satsuki.

 

Silent killer, un autre nom pour le mochi

Le mochi est consommé principalement au Nouvel An. Or, à cette période, plus de 1 000 personnes, et en particulier des personnes âgées, décèdent chaque année par suffocation, du fait de la consistance très gluante du mochi, ainsi tristement surnommé « silent killer » . Cependant, le mochi ne présente normalement pas de danger. La première fois, coupez-le en petits morceaux avant de le déguster.

 

LIVRES DE RECETTES DE MOCHI « SUCRÉ »


Pâtisseries japonaises, Laure Kie (Mango, mai 2018), 143 pages.

www.mangoeditions.com/9782317013621-patisseries-japonaises-group.html


Paris-Kyoto: La pâtisserie franco-japonaise, Pâtisserie Tomo
(Hachette pratique, septembre 2021), 160 pages. 
https://m.hachette-pratique.com/paris-kyoto-9782019458515


Mochi & cie Pâtisseries japonaises traditionnelles et modernes autour du matcha
: Le goût du Japon à la maison, recettes japonaises faciles (Cooking At Home, juin 2021) 59 pages. 
Amazon


Mochi mochis. Douceurs made in Japan
, Mathilda Motte (La Martinière, ocotbre 2015) 128 pages. 
www.editionsdelamartiniere.fr/livres/mochi-mochis/


__________________________________________________________________________________________________

SATSUKI

L’épicerie japonaise en ligne propose des produits alimentaires et biologiques, mais aussi de la vaisselle,

manekineko, objets déco. Satsuki vous accueille dans sa boutique à Lyon au 37 av. Lacassagne, 69003 Lyon. Tél. 09 80 82 97 52. www.satsuki.fr   www.satsuki.fr/kirimochi.htm

KIOKO

La plus grande épicerie japonaise en France.

Des produits et légumes en provenance du Japon!

46 rue des Petits-Champs, Paris 2e.

Tél. 01 42 61 33 65. Ouvert du mardi au samedi.

www.kioko.fr    www.kioko.fr/collections/mochi

 


__________________________________________________________________________________________________

 

Kurashiru

Le site de vidéos de recettes le plus visité

Lancé en 2016, Kurashiru dépasse les 180 millions de visites par mois.

Chaque mois, environ 1 000 nouvelles recettes sont proposées en vidéo Doga. Le concept est de présenter toutes les étapes de préparation des plats en moins d’une minute. Les recettes sont variées, des plats traditionnels japonais aux plats occidentaux, en passant par les recettes végétaliennes, ethniques, etc. Avec l’augmentation du nombre de personnes cuisinant à la maison et pour satisfaire les gourmets qui ne peuvent plus aller au restaurant, le site propose notamment des vidéos réalisées par des chefs cuisiniers d’établissements connus.

Avec le Doga, il n’est pas nécessaire de comprendre la langue japonaise pour trouver l'inspiration. www.kurashiru.com/recipes

Trois idées de recettes avec des pommes de terre proposées par Kurashiru : 

avec des carottes じゃがいもと人参のきんぴら

www.kurashiru.com/recipes/0a6a5e7a-a25f-4a56-ad1d-c58f35f26806

au port et à l'ail じゃがいもと豚肉のガーリック炒め

www.kurashiru.com/recipes/ba47fe0a-4e28-423a-a773-a0d4d40b4778

avec des poivrons et au sésame   じゃがいもとピーマンのごま和え

www.kurashiru.com/recipes/e40853bf-c68b-484d-98ae-b72e7ad39484

 

Voici quelques mots-clés pour vous aider à comprendre les recettes :

ごま油 huile de sésame     サラダ油 huile à salade     しょうゆ shoyu, sauce de soja     塩 sel     砂糖 sucre     
酒 saké (ou vin blanc)     みりん mirin (ou sucre/miel avec saké ou vin blanc)     だし bouillon dashi     
めんつゆ sauce pour les nouilles (ou mélange de bouillon dashi et sauce de soja)

_______________________________________________________________________________________