IDÉES CADEAUX DE STYLE JAPONAIS

Entretien

Wamono

Textiles japonais, une histoire d’amour

Monika Koizumi voue une grande passion à la couture et aux tissus japonais. Après avoir exercé le métier de traductrice-interprète, elle fonde sa marque, Wa-Mono, en 2007. Elle imagine des vêtements et des accessoires élégants et contemporains en recyclant kimonos, obis et tissus japonais anciens et modernes, afin de redonner vie à ce patrimoine vestimentaire en voie de disparition.

 

Comment est née votre activité ?

Enfant, j’ai toujours vu ma mère réaliser de beaux ouvrages à la machine et je m’y suis essayée de nombreuses fois. Traductrice et interprète, j’ai étudié la littérature classique japonaise à l’INALCO et ai obtenu une bourse 
d’études à l’université de Tsukuba. Entre deux traductions, je cousais pour me détendre. En 2010, j’ai mis fin à mon activité de traductrice pour suivre une formation chez Esmod.
J’ai créé Wa-Mono, il y a plus de vingt ans, dans la continuité de mon histoire d’amour avec un Japonais. Je voue une véritable passion aux tissus japonais, qui sont d’une qualité remarquable. J’ai découvert les kimonos et les obis lors de mon premier séjour au Japon et je les ai d’abord portés. L’idée de les transformer est venue plus tard. Aujourd’hui, j’utilise souvent des tissus de kimonos anciens dans mes créations. 

 

Présentez-nous votre activité. 

J’ai commencé par créer des ceintures en y intégrant des tissus de kimonos. Face au succès et à mon envie de me diversifier, j’ai réalisé des jupes et des robes, en privilégiant toujours l’élégance. Aujourd’hui, je propose aussi des accessoires, serre-tête, écharpes… Mes produits, réalisés à partir de matières anciennes ou modernes, s’adressent à des femmes actives, élégantes, ouvertes au monde. Je participe à des expos-ventes et à des salons et ai également une boutique en ligne sur Etsy. Depuis 2019, je partage une boutique à Paris avec les membres de mon association autour du Japon, WAFU.

 

Quelles matières utilisez-vous ?

J’ai eu l’idée de créer des ceintures lorsque je tentais d’apporter une « touche japonaise » à un vêtement. Les obis traditionnelles étant difficiles à revêtir, je souhaitais en faire un produit facile à porter. La soie est ma matière de prédilection. Je réalise des robes « Kimono » à partir de tissus de kimonos traditionnels, les tomesode.

J’utilise également des tissus en coton par touches sur de la laine, du lin, etc. Les modèles que je crée apportent de la modernité aux matériaux, même les plus anciens. Je ne gaspille rien, faisant ainsi le « malheur » de mes amies créatrices d’accessoires plus petits qui espèrent toujours récupérer des chutes !

 

WA-MONO

Monika Koizumi

21, passage Choiseul, Paris 2e.

Tél. 06 25 35 36 91

www.wa-mono.com

www.etsy.com/fr/market/wamono

www.facebook.com/wamonoparis

www.instagram.com/wamonoparis

 

Rubriques
IDÉES CADEAUX

PAR THÈME

BOUTIQUES

CRÉATEURS

ENTRETIENS

ADRESSES

---------------------------------------------